Dans la même rubrique...

Matthieu 13. 1-17

Matthieu 13. 1-17

Ce jour-là, Jésus étant sorti de la maison, s’assit au bord de la mer. Et de grandes foules s’assemblèrent auprès de lui, de sorte que, montant dans la barque, il s’y assit ; et toute la foule se tenait sur le rivage. Et il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, disant : Voici, le semeur sortit pour semer ; et comme il semait, une partie tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et la mangèrent toute. Une autre tomba sur des endroits rocailleux, où elle n’avait pas beaucoup de terre, et aussitôt elle leva, parce qu’elle n’avait pas une terre profonde. Mais le soleil s’étant levé, elle fut brûlée, et parce qu’elle n’avait pas de racine, elle sécha. Une autre tomba parmi les épines, et les épines montèrent et l’étouffèrent. Et une autre tomba dans la bonne terre, et donna du fruit ; un grain cent, un autre soixante, et un autre trente. Que celui qui a des oreilles, entende !

Et les disciples s’étant approchés, lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? Et, répondant, il leur dit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux ; mais à eux, cela ne leur a pas été donné. Car à celui qui a, il sera donné, et il aura en abondance ; mais pour celui qui n’a pas, cela même qu’il a lui sera ôté. C’est pourquoi je leur parle en paraboles : parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. Et pour eux s’accomplit la prophétie d’Esaïe, qui dit : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; et en regardant, vous regarderez, et vous ne verrez point. Car le cœur de ce peuple s’est engraissé ; et ils ont ouï dur de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient des yeux, et qu’ils n’entendent des oreilles, et qu’ils ne comprennent du cœur, et qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. Mais pour vous, heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent. Car en vérité je vous dis que beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, et entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.