Jean 1. 43-51

« C’est toi le Fils de Dieu ! »

Jésus avait rencontré ses premiers disciples ; le lendemain, il décida de partir pour la Galilée. Il rencontre Philippe, et lui dit : « Suis-moi. » (Philippe était de Bethsaïde, comme André et Pierre.) Philippe rencontre Nathanaël et lui dit : « Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » Nathanaël répliqua : « De Nazareth ! Peut-il sortir de là quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et tu verras. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : « Voici un véritable fils d’Israël, un homme qui ne sait pas mentir. » Nathanaël lui demande : « Comment me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l’homme. »

Méditation :

Si Dieu nous parlais aujourd’hui, n’agirions-nous pas nous aussi comme Nathanaël : « D’où me connais-tu ? » L’ignorance de Nathanaël, c’est ce que bon nombre de chrétiens vivent de nos jours. Baptisés certes, mais absolument ignorant de l’identité véritable de Jésus. En effet nombreux sont ceux qui vivent leur vie chrétienne, uniquement sur les fondements de la tradition. Ors aujourd’hui, il nous faut dépasser la tradition, et prendre conscience que Jésus est vivant.

Parfois une simple phrase d’un ami, ou la main tendue d’un étranger, peuvent nous interpeller sur la présence de Dieu dans notre vie. Pour Nathanaël, une simple phrase l’a convaincu de la Messianité de Jésus. De nos jours on assimilerait cela certainement à de la voyance, afin de discréditer et de diminuer l’agir de Dieu pour l’homme. Pourtant sachons le bien, Dieu est bien celui qui sonde les cœurs et les reins, « l’Éternel des armées est un juste juge, Qui sonde les reins et les cœurs. » (Jr 11.20)

« Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. » Cette promesse elle est faite en ce jour, à chacun de nous. Par le Baptême dans le nom de Jésus Christ, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, nous sommes devenus frère de Jésus et héritier avec lui du Royaume. Aussi les réalités du Royaume ne nous sont plus cachées. Si notre connaissance était partielle sans le Christ, par lui, aujourd’hui elle devient plénitude d’abondance de vie et de grâce.

Amen.