Dans la même rubrique...

Matthieu 17. 1-13

Matthieu 17. 1-13

Et six jours après, Jésus prend avec lui Pierre et Jacques et Jean son frère, et les mène à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré en leur présence, et son visage resplendit comme le soleil, tandis que ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s’entretenant avec lui. Alors Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Seigneur, il est bon que nous soyons ici ; si tu le veux, faisons ici trois tentes, une pour toi, et une pour Moïse, et une pour Elie. Comme il parlait encore, voici, une nuée lumineuse les couvrit : et voici, une voix sortant de la nuée, dit : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je me complais ; écoutez-le. Ce que les disciples ayant entendu, ils tombèrent sur leur face et furent saisis d’une très grande crainte. Mais Jésus s’étant approché, les toucha et leur dit : Levez-vous et n’ayez point peur. Alors ayant levé les yeux, ils ne virent personne que Jésus seul.

Et comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur commanda, disant : Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et les disciples l’interrogèrent, disant : Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’il faut qu’Elie vienne premièrement ? Et il répondit : Il est vrai qu’Elie doit venir et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu’Elie est déjà venu, et ils ne l’ont point reconnu, mais ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. C’est de même aussi que le fils de l’homme doit souffrir de leur part. Les disciples comprirent alors que c’était de Jean-Baptiste qu’il leur parlait.