Dans la même rubrique...

Matthieu 27. 57-66

Et Joseph, ayant pris le corps, l’enveloppa dans un linceul pur. et le déposa dans son propre sépulcre neuf

Or le soir étant venu, arriva un homme riche, nommé Joseph, qui était d’Arimathée, et qui était lui aussi disciple de Jésus. Cet homme s’étant rendu auprès de Pilate, demanda le corps de Jésus. Alors Pilate commanda qu’on le lui donnât. Et Joseph, ayant pris le corps, l’enveloppa dans un linceul pur. et le déposa dans son propre sépulcre neuf, qu’il avait fait tailler dans le roc ; et ayant roulé une grande pierre à l’entrée du sépulcre, il s’en alla.

Or Marie-Magdelaine et l’autre Marie étaient là assises vis-à-vis du sépulcre.

Mais le lendemain, qui était le jour après la préparation, les principaux sacrificateurs et les pharisiens s’assemblèrent auprès de Pilate, et lui dirent : Seigneur, nous nous sommes souvenus que cet imposteur, quand il vivait, disait : Dans trois jours je ressusciterai. Commande donc que le sépulcre soit gardé sûrement jusqu’au troisième jour ; de peur que ses disciples ne viennent le dérober et qu’ils ne disent au peuple : Il est ressuscité des morts. Et la dernière imposture sera pire que la première. Mais Pilate leur dit : Vous avez une garde ; allez, et faites-le garder comme vous l’entendrez. Eux donc, s’en étant allés, s’assurèrent du sépulcre au moyen de la garde, après avoir scellé la pierre.

Méditation :

Jésus est mort, mais ses paroles, ses préceptes restent vivants. Pilate inquiet des évènements s’assure qu’il est bien mort. Les grands prêtres inquiets des derniers propos de Jésus, demande à Pilate de prendre des dispositions pour que le tombeau soit sous haute surveillance : « Mais Pilate leur dit : Vous avez une garde ; allez, et faites-le garder comme vous l’entendrez. » Tourmenter par la culpabilité certainement, Joseph d’Arimathie qui était disciple de Jésus dans le secret, avait certainement retenu les propos de Jésus, et savait que par Jésus le règne de Dieu était venu au milieu des hommes. Bien entendu, tout ce que Jésus avait dit échappait encore à la conscience de ses disciples. Mais Dieu dans sa prescience avait déjà agi pour que son bien-aimé soit vainqueur de la mort.

La croix bien qu’elle soit folie pour les hommes, nous montre le chemin qui mène vers la Jérusalem céleste. Le tombeau nous montre ici, le moment ou l’épreuve nous entraine dans les profondeurs des abimes. L’ensevelissement du Christ nous montre ici que Dieu, par son Fils, descend jusqu’au plus profond des entrailles de la terre pour récupérer celui qu’il a créé, et le ramener à la vie. Saurons-nous accepter Jésus dans nos vies, pour être ressuscité un jour avec Lui auprès du Père ?