Dans la même rubrique...

Méditation

Après avoir envoyés les apôtres annoncer la bonne nouvelle du Royaume, à leur retour, Jésus les invite à se ressourcer, à prendre le temps du repos, de la méditation, de l’analyse, pour que les prochains départs soient encore plus fructueux. « Allez, de toutes les nations faites des disciples. »

Il en est de même pour chacun de nous. Après une semaine riche de toute chose, Jésus nous invite, à venir à l’écart. Il nous invite à nous ressourcer, à réexaminer notre vie, mais aussi à faire le plein de la parole, connaissance indéniable des réalités de Dieu. Il n’y a rien de plus favorable que le recueillement dans le silence, pour une véritable méditation, un examen consciencieux de notre vie spirituelle. Jésus nous invite à nous reposer en lui, à accueillir ce moment, comme un temps de grâce où l’abondance des richesses de Dieu, viennent combler le cœur du disciple, pour le rendre encore plus fructueux. « Portez beaucoup de fruits, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. » (Jn 15.8)

Le regard que Jésus posait sur ses contemporains jadis, Il le pose aujourd’hui de la même manière sur notre génération. Ne sommes-nous pas, à l’image des juifs, comme des brebis sans berger ? Bon nombre de pasteurs n’ont plus le temps de la concertation avec leurs fidèles. Est-ce là les enseignements du Christ ? Jésus c’est ceint d’un tablier, pour nous montrer la voie du service, en lavant les pieds de ses disciples, et il nous enseigne à faire de même. Le peuple de Dieu souffre d’ignorance, de méconnaissance des saintes écritures. N’est-il pas de notre devoir de les aider ? La parole nous demande, de ne pas cacher la lumière sous le boisseau. (Mc4.21) Pourtant c’est ce que nous faisons, le plus clair de notre temps. Il nous est dit dans ce texte, que Jésus « se mit à les instruire longuement. » Nous aussi nous sommes invités à instruire longuement les fidèles de nos églises respectives, afin de les guider avec assurance vers les réalités du Royaume.

« Frères, vous qui autrefois étiez loin du Dieu de l’Alliance, vous êtes maintenant devenus proches par le sang du Christ. » Des deux peuples, le peuple élu, Israël, et les païens, Jésus en a fait un seul peuple ; par sa chair crucifiée, il a fait tomber ce qui les séparait, le mur de la haine, en supprimant les prescriptions juridiques de la loi de Moïse. » Savourons donc ce temps du repos. Mettons-nous à l’écart et laissons le Maître nous instruire longuement. Alors nous porterons du fruit en abondance.

Amen.