Dans la même rubrique...

Jean 19. 1-16

Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi, s’il ne t’avait été donné d’en haut

Alors donc Pilate fit prendre Jésus et le fit battre de verges. Et les soldats, ayant tressé une couronne avec des épines, la posèrent sur sa tête et le revêtirent d’un manteau de pourpre ; ils s’approchaient de lui et disaient : Salut, roi des Juifs ! Et ils lui donnaient des coups de bâton.

Et Pilate sortit de nouveau, et il leur dit : Voici, je vous l’amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve aucun sujet de condamnation en lui. Jésus sortit donc, portant la couronne d’épines et le manteau de pourpre. Et Pilate leur dit : Voici l’homme ! Quand donc les principaux sacrificateurs et les huissiers le virent, ils s’écrièrent disant : Crucifie ! crucifie ! Pilate leur dit : Prenez-le vous-mêmes et le crucifiez ; car moi, je ne trouve point en lui de sujet de condamnation. Les Juifs lui répondirent : Nous, nous avons une loi, et selon cette loi il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu. Lors donc que Pilate entendit cette parole, il eut encore plus de crainte ; et il rentra dans le prétoire, et il dit à Jésus : D’où es-tu ? Mais Jésus ne lui donna point de réponse. Pilate lui dit donc : Tu ne me parles pas ! Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te relâcher, et que j’ai le pouvoir de te crucifier ? Jésus répondit : Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi, s’il ne t’avait été donné d’en haut ; c’est pourquoi celui qui m’a livré à toi est chargé d’un plus grand péché. Là-dessus, Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs criaient : Si tu relâches celui-ci, tu n’es point ami de César ! Quiconque se fait roi, se déclare contre César. Pilate donc, ayant entendu ces paroles, amena Jésus dehors et s’assit sur le tribunal, au lieu appelé le Pavé, et en hébreu Gabbatha. Or, c’était la préparation de la Pâque ; il était environ la sixième heure. Et Pilate dit aux Juifs : Voici votre roi. Eux donc crièrent : Ote, ôte ! crucifie-le ! Pilate leur dit : Crucifierai-je votre roi ? Les principaux sacrificateurs répondirent : Nous n’avons de roi que César. Alors donc il le leur livra pour être crucifié. Ils prirent donc Jésus.