Dans la même rubrique...

Méditation

La nuit tombe, il fait sombre dans le jardin, et pourtant au milieu des ténèbres se trouve la lumière du monde. Judas et les soldats qui l’accompagnent, éclairés par leurs torches, croient dominer l’obscurité. Mais quand ils rencontrent celui qui est la vraie lumière, le Tout-puissant, ils tombent à la renverse lorsqu’il leur dit : « C’est Moi. » Au lieu de s’enfuir, de profiter de l’obscurité, Jésus s’oppose aux soldats qui chutent, devant celui qui est l’amour infini. Jésus se soumet humblement à la volonté de son Père en s’abandonnant aux puissances de ce monde. Les lances et les épées, Jésus ne les craint pas. Ce qu’il craint, c’est de déplaire à Dieu le Père. Sa mission n’est pas de faire la guerre, sa mission est une mission d’amour et l’heure est venue de le démontrer. L’amour, va être confrontée à la haine. La tendresse, va faire l’objet de la violence. Une haine et une violence, qui va aller jusqu’à la mort. La mort d’un innocent, d’un envoyé de Dieu.

Pour les scribes et les chefs des grands prêtres, Jésus était devenu une menace, tant politique, que spirituelle. Ils menaçaient leur autorité, leur position dans la société et surtout leur pouvoir. Il en est de même pour nous, bien souvent quand nous voyons que nous perdons de notre notoriété dans notre cité, cela nous met mal à l’aise, notre orgueil en prend un coup, tout devient synonyme de conflit, et de colère entrainant le plus souvent un climat de haine.

Jésus est résolu à boire la coupe que le Père lui présente car il sait que l’amour est l’arme ultime, le seul moyen de détruire le pouvoir du péché et de la mort. Quel est cet amour ? Aucun homme n’a aimé comme lui. C’est pourquoi Jésus, désireux de voir tous les hommes sauvés va indiquer à Pierre le chemin qui mène au Royaume. « Remets ton épée au fourreau. Est-ce que je vais refuser la coupe que le Père m’a donnée à boire ? » Obéissance et amour du Fils qui Lui permet d’être un avec son Père.

Frères et sœurs, souhaitez-vous qu’on reconnaisse votre état de disciple de Jésus Christ, dans votre vie de tous les jours ? Si être disciple du Christ est véritablement ce que vous désirez le plus au monde, alors il vous faut mettre en pratique ce commandement de notre Seigneur : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres, qu’on reconnaitra que vous êtes mes disciples. »

Amen.