Dans la même rubrique...

Méditation

« L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres, et aux aveugles qu’ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. » Jésus en qui repose la plénitude de l’Esprit, continu son œuvre de rédemption et de salut chaque jour au milieu des hommes. Le Psalmiste nous invite à reconnaître les bienfaits de Dieu, qui par l’onction agit en l’homme. « Des chemins du mal, je détourne mes pas, afin d’observer ta parole. De tes décisions, je ne veux pas m’écarter, car c’est toi qui m’enseignes. » Paul dira aux gens de Corinthe : « C’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestaient, pour que votre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. » (1Co 2.5)

L’homme n’est qu’orgueil et vanité, et l’attrait des fastes de ce monde le leurre et le fait croire à sa toute-puissance. La moindre de ses créations le remplit de vanité, l’entraîne sur les chemins de l’individualisme et de l’égocentrisme. Sa suffisance l’empêche de voir que sans la présence de l’Esprit, l’homme, n’a rien de créatif. D’ailleurs bon nombre d’entre nous, se contente de copie, dans bon nombre de domaine. Les dons de création chez l’homme ne viennent pas de son savoir, ni de son intelligence. Mais de Dieu qui nous comble en tout temps, des dons nécessaires à l’épanouissement de notre vie sociale, familiale et professionnelle.

« Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. » Bon nombre de chrétiens diront certainement ce n’est pas à moi que Jésus adresse ce message. Dieu n’a-t-il pas établi par sa parole, un dialogue, un temps de communication avec l’homme ? Bien sur ce n’est pas pour Dieu le seul moyen de communiquer avec les hommes. Mais aujourd’hui, c’est par sa parole qu’il vient nous dire : « Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. » Elle est pour chacun de nous. Avons-nous du mérite pour cela ? Notre bonté, notre spiritualité ? Non ! C’est uniquement par grâce que Dieu nous comble de sa présence, et des richesses spirituelles nécessaire à notre salut.

Les contemporains de Jésus, croyaient que l’homme devait mériter tout ce que Dieu met à sa disposition. Ne commettons pas les mêmes erreurs. Dieu notre Père est miséricorde et pardon, et tout ce qu’il à créer concours au bonheur de l’homme. Offrons-lui en ce jour un repentir sincère et croyons que ce passage des écritures concerne chacun de nous. Soyons par la présence de son Esprit en nous, les témoins des réalités du Royaume auprès de tous nos frères de ce monde

Amen.