Dans la même rubrique...

Méditation

Les nouvelles qu’ils avaient entendues et qui concernaient ce petit enfant produisirent chez les bergers le désir de le voir. Il doit en être de même pour chacun de nous aujourd’hui ; plus nous apprenons à découvrir qui est Jésus pour Dieu et pour nous, plus le désir de le voir grandit dans nos cœurs, et plus il nous pousse à en apprendre davantage.

Bientôt, avec les bergers et les rachetés, nous contemplerons, dans toutes sa gloire, Celui qui était couché dans la crèche de Bethléhem. Nous voyons dans ces bergers ce qui caractérise leur foi, elle ne s’appuie que sur ce que Dieu dit ; elle n’élève aucun raisonnement sur ses paroles, ni sur les moyens par lesquels elles s’accomplissent. Le signe qui fit reconnaître aux bergers le Christ, le Seigneur, était un petit enfant emmailloté et couché dans une crèche.

Le message de Dieu, leur en révélait la valeur. Leur foi le discernait aussi bien sous cette forme, que celle du brigand qui le voyait en homme crucifié à ses côtés, là où le centurion romain va reconnaitre lui aussi le Fils de Dieu. À son retour, le « signe » sera aussi Lui-même, le Fils de l’homme venant en gloire (Mat 24.30).

Amen !