Dans la même rubrique...

Méditation

Nous qui avons ouvert notre cœur à Christ, en l’acceptant comme sauveur, nous sommes les sarments, de la vigne, appelés à porter du fruit, du fruit en abondance. Jésus est très clair : « Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève. » Cela ne veut pas dire que Dieu nous abandonne, qu’il s’éloigne de nous, ou qu’il provoque notre mort physique. C’est nous qui nous éloignons de lui, et provoquons notre mort spirituelle, une mort bien pire, que de mourir physiquement. Dieu nous laisse le libre arbitre, venir ou ne pas venir à Lui. La mort spirituelle consiste en l’absence de Dieu en l’homme. L’homme livré à lui-même, ne peut rien faire de bon. (Jn 15.5) S’il livre sa vie à Dieu et le lui la consacre, le Père nous dit Jésus l’émonde pour qu’il porte du fruit en abondance.

En effet une fois émonder, l’homme acquiert le discernement, la connaissance et l’intelligence de la parole. Les fruits qu’il porte, sont ceux de l’humilité, de l’amour, de la patience, de la joie, de la paix. L’homme fait à l’image et à la ressemblance de Dieu, prend alors toute sa dimension. Il sait que s’il se détache de la vigne qui est notre Seigneur Jésus-Christ, il ne peut avoir part à la vie éternelle. L’homme n’a pas été créé pour ce monde, ni pour l’homme, mais pour Dieu. Le désir de Dieu, c’est que tout homme puisse gouter aux joies de la vie éternelle. Et les joies du Royaume commencent pour l’homme dès ici-bas, par sa rencontre avec Dieu. C’est dans l’intimité, que les hommes apprennent à se connaitre, à tisser une véritable amitié, ou un véritable amour. Il en est de même pour Dieu avec chacun de nous.

« Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. » Jésus ne parle pas de demi-mesure, si vous êtes son ami, et que vous avez foi en Lui, demandez et cela se réalisera. N’oublions pas, que celui qui ne demeure pas dans la présence de Jésus se dessèche et se meurt spirituellement. Jésus nous invite en ce jour à porter du fruit, et à devenir la gloire de Dieu le Père. Il nous invite à devenir ses disciples. N’endurcissons pas notre cœur, écoutons la voix de notre Seigneur pour que s’ouvre sur nos pas les portes de la Jérusalem céleste.

Amen.