Dans la même rubrique...

Meditation

Jésus ne cesse pas d’être le soutien de tous les besoins de cette multitude que nous sommes, et de rendre ainsi témoignage que Celui qui pouvait pourvoir directement à ses besoins était là au milieu d’elle. Jésus veut non seulement rassasier ces foules, mais apprendre aux disciples à profiter de sa puissance, aussi, Il interpelle ses disciples sur la nécessité de tendre la main à ceux qui ont peu de moyen. Bien qu’il soit vrai que les disciples n’aient pas grand-chose à offrir, le peu qu’ils ont en leur possession peut être multiplié. L’intervention de Dieu est alors essentielle dans nos partages, elle permet que de nombreuses solutions soient apportées aux divers maux de notre société. Mais avons-nous véritablement confiance en Jésus et en celui qui l’a envoyé ?

Aller au-devant de ceux qui souffrent, leur tendre la main, leur témoigner cet amour reçu du Christ, est la certitude d’un amour véritable et d’une fraternité forte. Le manque de nourriture ou de moyen trouve toujours solution quand la générosité et l’élan fraternel s’expriment. Par cette multiplication du pain, Jésus nous montre combien l’amour du prochain, est cher à Dieu le Père. C’est pourquoi, nous sommes invités par le Christ à multiplier non seulement le pain, mais aussi nos dialogues, notre communication, notre proximité, nos entraides. L’assiduité à la prière, ainsi qu’à la table eucharistique édifie et fortifie la foi en Dieu. La grande mission que Jésus nous a confiée, nous concerne tous sans exception. « Donnez-leur vous-mêmes à manger ! » Le Seigneur veut apprendre à ses disciples, qu’ils posséderaient en lui toutes les ressources nécessaires à leur service en son absence, ressources toujours à la portée de la foi pour tous les temps, pour tous les besoins et pour chaque croyant.

Bien qu’il existe de nos jours de multiple moyen de donner à manger, ou de faire du bien à quelqu’un, n’oublions pas qu’il nous faut rester vigilant. Le tentateur, s’étant approché de Jésus, lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Mt 4.3-4) Nous sommes appelés à vivre aussi du pain de la parole qui nourrit l’âme de la certitude du salut. Nourrir notre foi et la foi de nos frères par la parole de Dieu, nous donne une foi saine, forte et équilibrée. N’oublions pas que la parole de Dieu amène la conscience de l’homme pécheur à la lumière de Dieu. L’homme prend conscience de qui il est, et cela le conduit progressivement à une conversion totale et véritable. L’homme reconnait alors ses péchés devant Dieu, et se livre à lui par la repentance. Tout devient alors possible, le cœur de l’homme purifié par la miséricorde de Dieu, reçoit le Saint Esprit qui produit en lui les fruits d’une vie nouvelle, d’une vie divine.

Seigneur nourrit nous chaque jour du pain de ta parole, car en elle est la certitude de vie éternelle.

Amen.