Dans la même rubrique...

Meditation

Jésus nous invite à avoir une conduite miséricordieuse vis-à-vis de notre prochain, en laissant le jugement à Dieu, notre façon de voir, de regarder et de percevoir, peut-être erroné selon l’état de notre cœur. Ignorer la mise en garde de notre Seigneur, nous conduirais à vivre dans la désobéissance. Nous cherchons souvent à corriger ce qui nous déplait chez les autres, alors que comme les autres, nous possédons nous aussi des comportements qui déplaisent fortement. La mise en garde de notre Seigneur, n’est pas à prendre à la légère : « vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera. »

L’enseignement de Jésus est bien à propos dans ce siècle ou nous vivons, c’est aussi une doctrine qui concerne nos familles, où les enfants sont facilement portés à s’accuser et à se juger les uns les autres, au lieu de s’occuper chacun de soi-même devant Dieu, Dieu ne nous invite pas à regarder, à commenter ou à juger les imperfections des autres, il nous invite à venir à lui repentant ; lui confessant nos fautes pour en être délivré, et ainsi devenir plus agréable pour les autres.

« Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens, de peur qu’ils ne se retournent contre vous et ne vous déchirent ; ne jetez pas vos perles devant les porcs, de peur qu’ils ne les piétinent. » Bien que le langage de Jésus, soit dure à entendre ici, comprenons le bien, il ne veut en aucune manière être offensant. Jésus nous invite ici à ne rien donner de ce qui est sacré, à tous ceux dont la façon de vivre pourrait s’apparenter aux bêtes décrites, à ceux qui n’ont pas de morales et dont le caractère et comportement vont à l’encontre de Dieu. La vérité n’est pas toujours agréable à entendre parfois, mais elle est nécessaire à notre évolution spirituelle.

Jésus utilise ce langage, afin de démontrer comment les gens, dont l’esprit n’a pas encore été ouvert par Dieu à Sa vérité, réagissent vis-à-vis de la connaissance spirituelle. Jésus nous enseigne aussi ici, à ne pas essayer de convertir des masses, dont l’esprit des personnes sont encore fermé à la spiritualité. Tant que Dieu n’ouvrira pas l’esprit des hommes qui composent cette masse, à la compréhension spirituelle, ils traiteront la vérité divine de la même façon qu’un pourceau traiterait des perles, c’est-à-dire comme de la boue.

Jésus qui est Amour, nous enseigne aujourd’hui l’amour que nous devons exercer. L’amour ne juge pas, ne condamne pas, ne porte pas préjudice aux autres. L’amour vient en aide, tend la main, relève le prochain, l’enseigne à s’ajuster à Dieu. L’amour prend soin des choses saintes telle que la parole de Dieu, la sainte eucharistie, etc. Aujourd’hui est un jour favorable pour que l’amour triomphe dans nos vies. Implorons la miséricorde de Dieu afin de recevoir de Lui, la plénitude de l’Esprit, amour absolu du Père et du Fils pour tous les hommes. Alors nous pourrons aimer Dieu et notre prochain en vérité.

Amen.