Dans la même rubrique...

Méditation

« Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. » Ne faites pas de la maison de mon Père une maison où l’amour de l’argent, surpasse l’amour de Dieu et du prochain. En ces temps où l’économie mondial est en difficulté, les besoins financiers qui n’est pas un mal en soi, fait oublier aux hommes qu’ils doivent rechercher Dieu d’abord et que tout leur sera donné par surcroît. La maison de Dieu, dont Jésus nous parle n’est, ni un temple de pierre ou un lieu, où se rassemble les hommes pour prier. Cette maison, c’est le cœur de l’homme, son corps, son être tout entier. Si le cœur de l’homme est corrompu, le temple de Dieu qu’il est, cesse alors d’exister. Il se meurt spirituellement, il n’a plus en lui le feu de la vie.

Le temps qu’il est donné à chacun de nous ici-bas, est un temps de purification, de rédemption. Un temps pour chasser du temple que nous sommes, tous les marchands qui ralentissent notre progression vers le Royaume. Jésus l’a fait dans le temple de Jérusalem, et nous sommes appelé nous aussi à purifier le temple que nous sommes, en jetant hors de nous la monnaie de notre cupidité, en renversant les comptoirs de notre orgueil, de notre individualisme, les comptoirs des richesses périssables de ce monde, en expulsant le vieil homme au cœur rempli de beau discours, de paraître, de morale adressée aux autres, mais jamais à nous même.

Quand l’homme découvre la foi, ses erreurs passées l’entraînent au désir de la purification de son être. "L’amour de ta maison fera mon tourment." Pour Jésus, chasser du temple tout ce qui n’avait aucun attrait à la prière et à Dieu, était aussi une manière de montrer à ses contemporains, aux scribes et aux pharisiens que le temple de Dieu, (l’homme) devait être aussi un lieu sans ambiguïté, ni reproche.

L’agir de Jésus, déroute. Devant le bon sens et la justice de ses actes, ses détracteurs cherchent à le discréditer aux yeux du peuple. « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? » Les prodiges que Jésus avait déjà accomplis semblent insuffisants, les scribes et les pharisiens le provoquent, hélas la preuve de son identité ne peut être révélé que par sa mort. C’est pourquoi il dira : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. » Ce n’est qu’après sa résurrection que ses disciples, crurent véritablement aux prophéties de l’Écriture et à la parole qu’il avait dite.

Comme jadis beaucoup d’entre nous, de nos jours demandent des signes. La foi semble être devenue insuffisante, l’homme ne se sent bercé et comblé, que par les illusions et les mensonges, les biens et les richesses de ce monde. Dieu est devenu un dieu au milieu des autres dieux, Jésus un prophète au milieu de tous les prophètes. Laisserons-nous l’adversaire de Dieu, qui réside bien souvent en nous même, continuer à leurrer les enfants de Dieu que nous sommes ? Laisserons-nous Satan, nous voler le salut reçus de Dieu, qui donna la vie de son Fil bien-aimé Jésus pour chacun de nous ? Bien sûr que NON !

Seigneur, nous croyons que par le repentir et l’amour de Dieu et du prochain nous pouvons purifier la maison de Dieu que nous sommes. En ce jour guide nos pas, nos actes, aide nous à persévérer pour une conversion totale dans un repentir sincère de nos fautes. Nous ne sommes pas dignes de te recevoir Seigneur, mais dit seulement une parole et nous seront Guéris.

Amen.