Dans la même rubrique...

Méditation

Jésus reproche aux disciples, leur incrédulité et leur endurcissement, car ils n’avaient pas cru en ceux qui l’avaient vu ressuscité. Et nous, croyons-nous qu’il est vraiment ressuscité ? Le doute qui souvent nous assaille, n’est-il pas le fruit de notre incrédulité, de notre endurcissement ? De même, notre comportement si souvent à l’encontre de ses préceptes, n’est-il pas le fruit de notre manque de connaissances de Jésus ?

« Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. » Combien de chrétien aujourd’hui proclament réellement la bonne nouvelle ? Bon nombre d’entre nous rattrapés par les fastes de ce monde, pensent que la spiritualité, Jésus, doit-être une affaire individuelle. On nous invite aujourd’hui à cacher notre appartenance, au nom de la laïcité. Comment proclamer alors la bonne nouvelle chez les nations si nous devons nous cacher pour le faire. Jésus qui était dérangeant il y a deux mille ans, est encore plus dérangeant aujourd’hui. Dérangeant pour les politiques, pour ceux qui pensent que le pouvoir doit revenir à l’homme, pour ceux qui ne croient pas qu’il est le Messie, le Fils du Dieu vivant. Jésus est dérangeant au point que même quelques chrétiens, acceptent que des lois soient voter, interdisant la libre pratique spirituelle où qu’on soit.

Jésus nous invite à ne pas collaborer, avec le monde des ténèbres qui veut que la lumière soit cachée sous le boisseau. La connaissance de Dieu, de son Fils Jésus, rend l’homme libre. C’est ainsi que l’homme devient artisan de paix, là où règne le désordre. La force du chrétien réside dans l’amour, dans la proclamation du Royaume. Il est témoin de Jésus Christ, là où il est, quelques soit les circonstances, en tout lieu et en tout temps. Les armes se taisent pour laisser place à la fraternité, à l’espérance.

Seigneur donne-nous ton Esprit, pour qu’aux confins de la terre nous puissions proclamer la bonne nouvelle de l’évangile. Fait de chacun de nous une odeur agréable, de paix de joie et d’amour pour tous nos frères du monde. Afin que réunit tous autour de toi, nous puissions dès aujourd’hui vivre dans l’éternité de Dieu notre Père.

Amen.