Dans la même rubrique...

Méditation

Pourquoi garder un arbre qui ne porte pas de fruit ? Le figuier est comme l’homme dont Dieu s’en occupe au quotidien. Dieu veut qu’il porte du fruit, et qu’il le porte en abondance, et en toutes saisons. S’il ne peut obtenir de l’homme qu’une profession extérieur, c’est-à-dire une belle image, mais aucun témoignage d’un fruit qui demeure, pourquoi le garderait-il à son service ? Si les fruits spirituels ne se manifestent que par des changements extérieurs, et qu’aucune nouvelle naissance se produit, c’est donc la religion de la chair que nous pratiquons. Ce n’est pas le fruit que Dieu réclame ! Il y a apparence de ferveur, mais rien de visible à l’intérieur.

Au temps de la présence du Seigneur, les juifs pratiquaient la loi cérémoniellement, mais sa conduite extérieure était liée au paganisme qui l’environnait. « Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi. » (Mt 15.8) Bien que la proclamation de l’évangile, ait produite chez les nations des changement avantageux, ce ne sont pas encore les fruits de la vie en Dieu attendu. Nous entendons les préceptes de Jésus, mais nous le rejetons Lui, en ne les mettant pas en pratique. Nous avons la forme de la piété, mais ont renie la puissance de Jésus lui-même. Paul s’adressant à Thimoté lui dit : « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. » (2 Th 3.1-6) Malheureusement c’est ce que nous constatons de nos jours.

Le Seigneur s’approche de nous pour y trouver du fruit hors saison, à nous de lui montrer que nous ne sommes pas stériles. N’attendons pas qu’il entre dans le temple que nous sommes, quand la corruption est à son plus haut niveau. Dès aujourd’hui, ayons le désir de nous débarrasser de tout ce qui nous empêche de porter du fruit en abondance. Que notre cœur ne soit pas un lieu de commerce, où règne la cupidité, l’incrédulité, et toutes sortes de situations offensantes pour Dieu. Cessons d’être des ennemis de la vérité et de la lumière que Dieu est venu répandre sur nous, par son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur.

Amen.