Dans la même rubrique...

Méditation

« Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » Après les avoir envoyés annoncer la bonne nouvelle du Royaume, de retour, Jésus invite les apôtres à se ressourcer, à prendre le temps du repos, de la méditation, de l’analyse pour que les prochains départs soient encore plus fructueux. « Allez, de toutes les nations faites des disciples. »

Il en est de même pour chacun de nous. Après une semaine riche de toute chose Jésus nous invite nous aussi, à venir à l’écart. Il nous invite à nous ressourcer, à réexaminer notre vie, mais aussi à faire le plein de la parole de Dieu. Il n’y a rien de plus favorable que le silence pour une véritable méditation, un examen consciencieux de notre vie spirituelle. Jésus nous invite à nous reposer en lui, à accueillir ce moment, comme un temps de grâce où l’abondance des richesses de Dieu, viennent combler le cœur du disciple, pour un envoi dans le monde encore plus fructueux. « Portez beaucoup de fruits, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. » (Jn 15.8)

Le regard que Jésus posait sur ses contemporains jadis, se pose aujourd’hui de la même manière sur notre génération. Ne sommes-nous pas à l’image des juifs, comme des brebis sans berger ? Bon nombre de nos pasteurs n’ont plus le temps de la concertation avec leurs fidèles. Est-ce là les enseignements du Christ ? Jésus c’est ceint d’un tablier, pour nous montrer la voie du service, en lavant les pieds de ses disciples, il nous enseigne à faire de même. Nous a-t-il enseigné à agir autrement au cours de ces derniers siècles ? Bien sûr que non ! Le peuple de Dieu souffre d’ignorance, de méconnaissance des saintes écritures. N’est-il pas de notre devoir de les aider ? La parole ne nous demande-t-elle pas de ne pas cacher la lumière sous le boisseau ? (Mc4.21) Il nous est dit dans cette péricope, que Jésus « se mit à les instruire longuement. » Nos enseignements manquent-ils de consistance, d’éclairage, de vérité ?

« Frères, vous qui autrefois étiez loin du Dieu de l’Alliance, vous êtes maintenant devenus proches par le sang du Christ. » Des deux peuples, le peuple élu, Israël, et les païens, Jésus en a fait un seul peuple ; par sa chair crucifiée, il a fait tomber ce qui les séparait, le mur de la haine, en supprimant les prescriptions juridiques de la loi de Moïse. » Savourons ce temps du repos, mettons-nous à l’écart et laissons le Maître nous instruire longuement. Alors nous porterons du fruit en abondance, le Père sera glorifié, et à l’image du Christ nous deviendrons de vrai disciple, au service de nos frères.

Amen.