Dans la même rubrique...

Meditation

A la question adressé à Jésus : « Pourquoi est-ce que tu utilises des comparaisons ? » La réponse de notre Seigneur vise ici les scribes et les pharisiens, qui connaissent les saintes écritures et qui feint de les ignorer. L’Esprit, ne guide que ceux qui volontairement recherche le premier commandement de Dieu, qui est l’amour de Dieu et l’amour du prochain. Nombreux sont ceux qui encore aujourd’hui annonce un Dieu qui punit et qui sans aucune compassion pour le pécheur l’envoie au séjour de l’Hadès. Comme jadis il le fut pour les scribes et les pharisiens, notre vision humaine du monde de Dieu nous frappe de cécité concernant les réalités du Royaume. Si au temps des contemporains de Jésus, l’Esprit n’était pas encore donné, de nos jours il n’en est pas de même. Bien que pour les disciples, la situation fut la même, leurs cœurs ouverts à la présence du Christ leur permettaient de vivre de l’onction qui émanait de la personne de Jésus. C’est pourquoi Jésus leur dit : « Dieu vous donne, à vous, la vérité cachée du Royaume de Dieu, mais les autres gens entendent seulement les comparaisons. Ainsi, ils regardent, mais ils ne voient pas. Ils entendent, mais ils ne comprennent pas. S’ils comprenaient, ils se tourneraient vers Dieu, et Dieu leur pardonnerait.” »

Cette situation d’incompréhension, nombreuses et nombreux sommes-nous à le vivre. Si nous prenons le temps d’étudier l’attitude, le comportement, l’autorité, et la perfection du langage de Jésus, nous pouvons prendre conscience que sa nature n’est qu’Amour infini. L’attitude nous montre un homme tourné vers Dieu son Père, et obéissant inconditionnellement, en toutes circonstances. Le comportement nous montre une humilité et une douceur qu’aucun homme, hormis Jésus n’a possédé en ce monde jusqu’à nos jours. Paul dit de Jésus : « Lui qui était de condition divine, ne chercha pas à profiter de l’égalité avec Dieu, mais il s’est dépouillé lui-même, et il a pris la condition d’un serviteur en se rendant semblable aux hommes  : se trouvant ainsi reconnu à son aspect, comme un simple homme, il s’abaissa lui-même en devenant obéissant, jusqu’à subir la mort, oui, la mort sur la croix. » (Ph 2.6-11)

Son message l’amour de Dieu et du prochain, son autorité, le désir du salut pour tous les hommes, y compris les scribes et les pharisiens. Son regard constamment, et résolument tourné vers son Père, lui donnait d’être cette source de miséricorde dont les hommes avaient besoin. Son langage, empreint de bonté et d’amour infini, édifie l’homme, le fait prendre conscience des ses possibilités, et l’enseigne à prendre garde au péché qui est source de mort spirituelle. Tout homme qui lui ouvre son cœur, devient cohéritier avec lui des réalités et des biens du Royaume. C’est pourquoi nous qui croyons en Lui, nous devons épouser sa condition, pour que tous, nous vivions un jour dans sa gloire et son éternité.

Amen.