Dans la même rubrique...

Meditation

« Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Jean le baptiste aurait-il douté de la Messianité de Jésus ? Parfois devant la controverse, même les plus grands des prophètes peuvent s’interroger, et être persécuter par le doute. L’homme à tendance à croire que celui qui est envoyé par Dieu, devrait recevoir l’adhésion du peuple sans condition aucune. C’est un fait avéré, les préceptes édictés par Dieu, n’ont pas toujours bonne presse auprès des hommes. Il est difficile de faire la volonté de Dieu, quand nous voulons absolument faire la nôtre. Jean se demandait certainement s’il ne s’était pas trompé, devant la persécution dont Jésus faisait l’objet. Cela prêter à confusion. Jean ne se pose pas la question pour sa propre vie, il ne demande pas à être délivré de l’heure qui vient. Jean reste fidèle à Dieu, et son interrogation ne concerne le devenir des Juifs. Aucun reproche, une simple question : « Es-tu celui-là qui doit venir ? »

« Es-Tu Celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? » Étrange question de la part de Jean-Baptiste. N’est-ce pas lui qui tressailli dans le sein de sa mère, lors de la visitation de Marie ? N’est-ce pas dans le sein de sa mère, que Jean, a tout d’abord reconnu le Messie ? N’est-il pas celui qui annonça à André et à Jean, ses propres disciples que Jésus est bien le Messie attendu ? Ne leur a-t-il pas dit : « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » (Jn 1.19) Pourquoi le précurseur du Messie sentant sa dernière heure venir doute-t-il autant ? Lui qui à préparer la venue du Seigneur, lui qui a été la voix qui annonçait le Verbe, la Lumière sans déclin. Comme Jean nous ne sommes pas à l’abri du doute, pourtant les signes et les miracles témoignent que Jésus Christ est bien le Messie. Jésus va le rassurer, voit : « Les aveugles recouvrent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, l’Évangile est annoncé aux pauvres. »

Seigneur fortifie notre foi, apprends-nous à ne plus douter de toi et à te reconnaître, comme le seul et unique Messie. Donne-nous de pouvoir témoigner de ta grandeur au milieu de nos frères, et dans la fidélité à ton Nom, de pouvoir proclamer à tous les hommes la bonne nouvelle de l’Évangile.

Amen.