Dans la même rubrique...

Jean 13. 21-38

Jean 13. 21- 38

Après que Jésus a dit ces paroles, son cœur est troublé et il déclare : « Oui, je vous le dis, c’est la vérité : l’un de vous va me livrer. » Les disciples se regardent les uns les autres, ils ne savent pas de qui Jésus veut parler. L’un des disciples, celui que Jésus aime, est assis à côté de Jésus. Simon-Pierre fait un geste pour dire à ce disciple : « Demande à Jésus de qui il parle. » Alors le disciple se penche vers Jésus et il lui demande : « Seigneur, qui est-ce ? » Jésus lui répond : « Je vais tremper dans le plat un morceau de pain. Celui à qui je vais donner le morceau, c’est lui qui va me livrer. » Jésus trempe dans le plat un morceau de pain et il le donne à Judas, fils de Simon Iscariote. Judas le prend, et aussitôt Satan entre en lui. Jésus dit à Judas : « Fais vite ce que tu dois faire. » Parmi les disciples qui sont là, personne ne comprend pourquoi Jésus dit cela. C’est Judas qui garde l’argent, alors quelques-uns pensent que Jésus a voulu dire : « Va acheter ce qu’il faut pour la fête », ou : « Va donner quelque chose aux pauvres. » Judas prend donc le morceau de pain et aussitôt, il sort de la maison. C’est la nuit. Quand Judas est sorti, Jésus dit : « Maintenant, le Fils de l’homme reçoit de Dieu la gloire, et ainsi Dieu montre sa gloire en lui. Si le Fils montre la gloire de Dieu, Dieu montrera lui-même la gloire du Fils et il va bientôt la montrer. Mes enfants, je suis encore avec vous pour peu de temps, ensuite vous allez me chercher. Mais je vous dis maintenant ce que j’ai déjà dit aux Juifs : “Vous ne pouvez pas aller là où je vais.” Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Oui, aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Ayez de l’amour les uns pour les autres. Alors tout le monde saura que vous êtes mes disciples. » Simon-Pierre dit à Jésus : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répond : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant, mais tu me suivras plus tard. » Pierre lui dit : « Seigneur, je ne peux pas te suivre maintenant ? Pourquoi donc ? Je suis prêt à donner ma vie pour toi ! » Jésus lui répond : « Tu es vraiment prêt à donner ta vie pour moi ? Oui, je te le dis, c’est la vérité : avant que le coq chante, tu diras trois fois que tu ne me connais pas. »