Dans la même rubrique...

Meditation

Celui qui m’a vu a vu le Père. Jésus serait-il aussi le Père ? Comment le Fils peut-il être le Père ? Pourquoi Jésus dit-il à Philippe, celui qui m’a vu a vu le Père ? Cherche-t-il à attirer notre attention sur l’image et la ressemblance de Dieu que nous devons affiner en chacun de nous ? Voilà un mystère qu’il nous faut approfondir. Jésus bien que n’étant pas le Père, est la visibilité du Père. La parole de Dieu nous montre encore en ce jour, combien notre connaissance de Dieu, de Jésus, et des saintes écritures nécessite de notre part méditation et réflexion.

Depuis son enfance, Jésus ne cesse de montrer sa filiation à Dieu. A ses parents qui le cherchaient, Jésus ne répond-il pas : « Pourquoi me cherchez-vous ? Ne savez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ? » Dans l’évangile de Luc cette phrase est la première phrase de Jésus, en tant que Fils de Dieu. Jésus affirme, à travers cette parole et ces mots très simples, qui Il est, et pourquoi Il est venu. Il est Fils de Dieu, qui est son Père et Il doit être soumis à son Père, soumis à sa volonté et ne s’occuper que de ses affaires.

Les œuvres que Jésus accomplit, montrent sa nature divine. Il est dans le Père, et le Père est en lui. Jésus ne dit pas je suis le Père, il dit, "celui qui m’a vu a vu le Père." L’agir, la puissance des prodiges et des signes, la miséricorde que Jésus exerce, viennent du Père. En disant à ses disciples ; "Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c’est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres œuvres", montrent bien que même ce que Jésus enseigne, vient de Dieu le Père.

En nous invitant à croire en lui, Jésus nous invite à découvrir non seulement la présence de Dieu en l’homme, mais aussi les prémices de sa nature divine. "Si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des œuvres." En effet les œuvres du Père en Jésus, témoignent de sa messianité. Les œuvres du Père, sont aussi héritages pour chacun de nous, mais sommes-nous prêts à les accueillir ? "Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père." Notre foi, est-elle suffisamment forte pour croire et accueillir ces paroles de Jésus, comme vérité ? Quelle importance, accordons-nous au commandement de l’amour dans le quotidien de notre vie ? Demandons-nous pardon au Saint Esprit, présence de Dieu en nous, après l’avoir contrister chaque jour ?

Le temps favorable de la grâce est aujourd’hui à la porte de notre cœur. « Tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai. » Dit Jésus. Il ne dit pas si vous n’avez pas commis de faute, demandez et je le ferai. De même il ne nous présente pas, une liste exhaustive de grâce à recevoir, selon nos mérites. « Tout ce que vous demanderez en invoquant mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en invoquant mon nom, moi, je le ferai. » Cette parole du Christ elle est pour chacun de nous en ce jour. Saurons-nous l’accueillir comme une grâce prenant effet à l’instant même ? Ou bien douterons-nous à cause de notre infidélité, de la fidélité et de la parole du Christ ? Père, qu’il nous soit fait selon ta volonté.

Amen.