Dans la même rubrique...

Meditation

La foule après le départ des disciples, n’ayant pas vu Jésus prendre la barque, se mit à le rechercher. « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? » Pourquoi les gens le recherchaient ? Quel étaient les véritables motifs de leur recherche ? Jésus va mettre en évidence les motifs qui les ont faits le rechercher : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés. Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »

Les Juifs auraient dû rechercher Jésus, parce que les miracles qu’il avaient vus, leur prouvaient qu’il était bien l’envoyé de Dieu. Mais ils ne se souciaient même pas de cela, ils ne pensaient qu’à satisfaire leurs besoins naturels. Jusqu’à ce jour, les hommes n’ont point changé. S’ils pouvaient obtenir de Dieu toutes choses, ils seraient contents de lui, mais s’il leur présente un Sauveur, ils n’en voudraient pas. « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Les hommes travaillent pour le présent sans se soucier de leur avenir éternel. En envoyant son Fils bien-aimé, Dieu s’est soucié de notre devenir éternel, c’est pourquoi Jésus dira : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

Les juifs venaient à Jésus pour les miracles, le pain et les poissons qui rassasient leur faim du moment, mais aussitôt que Jésus leur parle de croire en lui, pour avoir la vie, ils lui parlent de Moïse et de la manne qu’il permit à leur Père d’obtenir dans le désert. Ils considèrent Jésus bien en dessous de Moïse, alors qu’il est le pain véritable de vie. Aussi Jésus va profiter pour établir toute la vérité en ce qu’il est : Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

Croire en Jésus et lui faire absolument confiance est primordial, le connaître véritablement et construire dès ici-bas notre vie à venir dans le Royaume est essentiel à notre devenir éternel. N’oublions pas que c’est pour chacun de nous qu’il a dit : « Père, je veux que là où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. »

Amen.