Dans la même rubrique...

Meditation

Pendant que Cléophas et son compagnon racontaient aux disciples comment Jésus s’était manifesté à eux, Jésus vint au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » La présence de Jésus va provoquer chez les disciples frayeur et crainte nous dit l’évangéliste, car ils croyaient voir un esprit. Mais Jésus va les rassurés. « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » Afin de leur montrer qu’il était bien vivant, Jésus leur demande à manger : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Après avoir mangé devant eux, jésus va leur rafraichir la mémoire. Reprenant les moments de son ministère public, Jésus va rappeler aux disciples tout ce qu’il leur a dit et il va les inviter à être les témoins de tout cela auprès des hommes de toutes nations, après avoir reçu le Saint Esprit.

Les disciples furent les témoins irrécusables de la résurrection de Jésus, pour eux comme pour nous dans la foi, Jésus est le même, hier, aujourd’hui et éternellement. Lorsque nous le verrons, nous verrons cet Homme bénie, inondé de lumière, qui a marché ici-bas, allant de lieu en lieu faisant du bien sans acception d’aucun homme. Jésus a pris soin de tous les siens avec un amour inlassable, les instruisant, les supportant, les relevant, les encourageant, tout comme il le fait pour nous aujourd’hui. Et, dans sa gloire, nous verrons nous aussi les marques de la crucifixion, témoignage éternel du prix auquel nous avons été rachetés.

Le Seigneur a complètement quitté la condition d’existence où il était entré volontairement en ce monde, afin de donner sa vie pour l’homme voué au feu de l’enfer à cause du péché. Il n’a pas hésité, ne s’est jamais plaint, il fut un don parfait de lui-même jusque dans l’éternité. Bien qu’il nous soit difficile d’imager ce qui nous parait irréel, prenons conscience qu’il n’est pas impossible de rendre réel la présence du Christ dans nos vies. Il est ressuscité, en cela est la bonne nouvelle. Si dans la foi, nous croyons alors il est là, si dans la foi nous l’accueillons alors il vit en nous, si dans la foi nous témoignons, alors il viendra et se tiendra au milieu de nous. Nous disant : « La paix soit avec vous ! »

Amen.