Dans la même rubrique...

Meditation

Les préparatifs de la Pâque étaient venu, Jésus n’avait point de demeure dans la ville, aussi dans sa prescience il va désigner aux disciples une demeure ou ils allaient pour la dernière fois manger ensemble. Les disciples n’avaient pas véritablement à chercher, Dieu avait déjà tout préparer ; « Voici : quand vous entrerez en ville, un homme portant une cruche d’eau viendra à votre rencontre ; suivez-le dans la maison où il pénétrera. Vous direz au propriétaire de la maison : “Le maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?” Cet homme vous indiquera, à l’étage, une grande pièce aménagée. Faites-y les préparatifs. »

Cette pâque était le dernier acte que Jésus accomplissait avec les siens sous le régime de la loi. Il allait souffrir, ainsi qu’il les avait prévenus plusieurs fois auparavant, et sa mort allait les introduire dans un nouvel état de choses céleste, dans une position toute différente de celle qu’ils avaient eue avec lui durant son ministère. Tous les enseignements du Seigneur à table, jusqu’au moment où il sera livré, seront empreints de ce changement, tout comme tous ses discours pendant son ministère. Aujourd’hui la sainte eucharistie est pour chacun de nous, l’histoire de Jésus. Ce qu’il a dû subir, pour que nous puissions vivre dans son éternité. Elle nous rappelle sa passion, ce moment où le corps de Jésus se recouvre des blessures causées par nos péchés. Elle nous rappelle, l’humiliation, la violence et la souffrance acceptée par Jésus pour notre salut. La mort semble venir comme une délivrance, nos iniquités, nos fautes, même les plus graves, sont clouées à la croix pour être engloutie dans sa mort. Puis vient la résurrection, ce moment où, recevant le pain de vie nous sommes remplis de sa vie. Une vie en abondance, une vie d’éternité.

La sainte eucharistie, n’est pas simplement le rassemblement d’hommes et de femmes venus écouter la parole de Dieu et vivre un rituel traditionnel. La sainte eucharistie c’est cet instant, ou les disciples réunis autour du Seigneur partage son intimité, sa parole, sa vie. « Ceci est mon corps, donné pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » (Lc 22.19-20)

Amen.