Dans la même rubrique...

Meditation

« Il s’en alla s’entendre avec les principaux sacrificateurs et les officiers, sur la manière dont il le leur livrerait, Jésus. » Il fallait que les écritures s’accomplissent, pour que le salut soit donné aux hommes. « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive. » Est-ce, ce que fit Juda ? En choisissant de garder sa vie, Juda la perdit en devenant l’instrument de Satan.

« Veillez et priez, » car le mal est souvent tapis à la porte de notre cœur, cherchant quelqu’un à dévorer. « Celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour l’Évangile la sauvera. » Cette phrase n’apparait-elle pas comme utopique aujourd’hui ? Comment renoncer à soi-même, dans ce monde ou l’égoïsme, et l’individualisme prime sur le devenir commun ? Comment renoncer à soi-même, quand bon nombre de nos projets concernent notre devenir, quand les plus grands de nos désirs s’appellent richesse financière, bien matériel, réussite sociale, plaisir de la chair ? Ne sommes-nous pas tous, des Judas au regard de nos attentes ?

« Quel avantage, en effet, un homme a-t-il à gagner le monde entier en le payant de sa vie ? Quelle somme pourrait-il verser en échange de sa vie ? » Nous pourrions posséder tous les continents de la terre, toutes les richesses de ce monde, si nous n’avons pas en nous la vie éternelle, tout cela ne nous sert à rien. Ne soyons pas des fils de la perdition, comme le fut Juda. Attachons-nous dès aujourd’hui au Christ, osons perdre notre vie pour lui et pour l’évangile, afin de vivre éternellement dans sa gloire, auprès de dieu notre Père.

Amen.