Dans la même rubrique...

Méditation

Les prodiges que Jésus réalisait, attiraient à lui ceux qui étaient démuni, ceux que la société rejetait, les laissés pour compte, mais aussi des notables en quête de Dieu. Cela devenait dérangeant pour le pouvoir, car comme un Maître de la loi Jésus enseignait le peuple. Mais contrairement aux scribes et aux pharisiens, il les invitait à devenir indépendant des hommes et dépendant de Dieu seul. Ce schéma était inconcevable, la soif du pouvoir, la cupidité, la jalousie, et bien d’autres mots encore, firent naître chez ses derniers des desseins maléfiques, fratricide. Jésus devait mourir, s’ils ne voulaient pas voir le pouvoir s’échappait de leurs mains. Voilà ce que le mal avait engendré chez les Scribes et les Pharisiens.

« Tu n’es pas un Dieu ami du mal, chez toi, le méchant n’est pas reçu. Non, l’insensé ne tient pas devant ton regard. » Le Psalmiste nous met en garde contre toutes actions, qui rejettent les préceptes de Dieu, et qui nous entraine à faire notre propre volonté. Prenons garde à ne pas nourrir en nous, les racines de la colère, de la haine, de la jalousie, de la convoitise, de l’adultère, du meurtre, et de la calomnie, de la violence, de la luxure et de bien d’autres choses encore qui vont à l’encontre de la loi de l’amour, que Dieu a édictée. Jésus n’est pas venu en ce monde pour exercer à la manière de l’homme, un pouvoir. Il est venu en ce monde pour que l’homme connaisse Dieu le Père et soit sauvé. Pour qu’il prenne pouvoir sur ses mauvais penchants, et qu’il triomphe du mal. Les enseignements de Jésus, ne visent aucune gloire personnelle. Jésus ne cherche pas à nous attirer à lui, mais à celui qui l’a envoyé, Dieu le Père. Jésus est venu nous révéler son amour, son infini miséricorde pour chacun de nous.

Jésus viens nous interpeller sur la mise en pratique des saintes écritures, pour que nous la méditions véritablement, et que nous comprenions l’essence qui en découle. Si la loi est amour de Dieu pour l’homme, la loi est aussi amour de l’homme pour Dieu et amour de l’homme pour son prochain. Dieu qui nous invite à l’aimer, nous commande aussi d’aimer nos frères. Non pas seulement ceux qui nous font du bien, mais nos ennemis aussi. Le sabbat, la loi, et tous les préceptes, ont été donné aux hommes comme balises, afin que l’homme soit vigilant devant les écueils de ce monde. Elles ne nous font pas échapper aux épreuves, mais par la foi, elles nous aident à être victorieux de nos difficultés. Elles nous indiquent le chemin de la vérité vers la vraie vie en Dieu, Jésus.

En ce jour méditons et prenons conscience de l’héritage reçu, L’ancienne alliance n’est plus et la nouvelle alliance nous invite a vivre dans la foi. Demandons donc à Jésus, la plénitude de son Esprit pour que notre quotidien devienne acte de foi, d’espérance, d’amour fraternelle, de paix et d’unité pour la gloire de Dieu.

Amen.