Dans la même rubrique...

Méditation

Israël, déjà asservi, bien avant la naissance de Jésus, souffrait de l’occupation Romaine. Divisé en plusieurs provinces, souvent rivales et parfois même ennemies, les israélites subissaient douloureusement le pouvoir de Rome, et gémissait dans l’attente du Messie. Le recensement décréter par le gouverneur Quirinius, va contraindre Joseph et Marie à un long et pénible voyage. Bethléem, était fort éloigné de Nazareth, et il devait parcourir la distance à pied. Marie dont la grossesse arrivait à terme, fut contrainte d’accoucher dans un lieu non approprié, mais selon la volonté de Dieu à Bethléem. L’heureux évènement que tout Israël attendait, allait se passer dans le secret et dans l’humilité la plus absolue. Tous les lieux pouvant offrir un hébergement approprié étaient déjà occupé, il ne restait plus qu’une étable. Marie, cependant, nous dit l’écriture, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.

Le Roi des rois allait naître dans la pauvreté et l’humilité. Voilà les conditions de cœur qui nous sont demandées pour être, crèche vivante du Christ, temple du Saint Esprit, demeure de Dieu. La maison de Dieu là où il vit, par son Esprit, n’est pas une maison bâtie avec des pierres de taille (1 Ch 22.2), des pierres matérielles. Mais avec des pierres vivantes, l’apôtre Pierre nous dit : « vous êtes édifiés, pour former une maison spirituelle. » (1 Pier 2.5). Bâtie à partir de pierres vivantes que le Seigneur ajoute les unes aux autres, à partir du solide fondement qu’Il a posé, Lui-même, et qui est la pierre angulaire, "Jésus".

Chaque année, le monde entier fête la naissance du Christ, Noël ! Croyant et non croyant ensemble festoient, dans un partage où seul l’amour, la fraternité et l’amitié guident leurs initiatives. Réjouissons-nous chrétiens du monde, et festoyons avec eux dans l’amour de Dieu. Car c’est par l’amour que nous nous prodiguerons les uns aux autres, que tous les hommes et les femmes de la terre, auront le désir de devenir crèche vivante, temple de l’Esprit.

Amen.