Dans la même rubrique...

Méditation

« Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. » Il est bon que la venue du Seigneur trouve notre cœur accueillant, et désireux de se donner entièrement à Lui. Il est impératif aussi, que le serviteur soit trouvé en tenue de service. Le Seigneur le dit : « La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. » (Lc 10.2)

Les moments qui précèdent les événements importants sont souvent pleins de fébrilité et de mouvements, le mariage, la naissance d’un enfant, le retour d’une personne chère, les résultats d’une recherche, l’aboutissement d’un projet, provoque non seulement un vif intérêt, mais aussi une vigilance de tout instant. Nous ne voulons pas passer à côté de l’évènement, et nous sommes prêts à vivre le moment, l’attente est exaltante et pleine de promesse. Il en est ainsi du jour du Seigneur, sa venue nous apporte joie et paix, espérance en des jours meilleurs, mais surtout l’assurance de la vie éternelle.

Le Maître est déjà là, ressuscité des morts il vit au milieu de nous. Mais sa visibilité, ne nous est pas encore donnée. Pourtant il se tient à la porte de notre cœur, mais l’indisponibilité de ce dernier, ne nous permet pas d’entendre qu’il frappe. Demandant avec douceur et humilité, la permission d’entrer. « Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis. » C’est bien malheureusement ce qui se passe le plus souvent.

« Je le dis à tous : Veillez ! » Seigneur que nos cœurs entendent ta voix et veillent attentivement ta présence. Alors nous verrons avec les yeux de la foi, la Jérusalem céleste que tu as prévue de toute éternité pour chacun de nous.

Amen.