Dans la même rubrique...

Méditation

« Par quelle autorité fais-tu cela ? Ou bien qui t’a donné autorité pour le faire ? » Bien que les propos de Jésus eut été clair et concis, et que les signes et prodiges qu’il réalisait, témoignaient de sa Messianité ; Les autorités religieuses, refusaient de croire qu’il puisse être le Christ de Dieu. En effet parmi le peuple Jésus était le seul à mettre en pratique véritablement les préceptes de Dieu, refusant la doctrine du pouvoir religieux qui ne cherchait que leur propre volonté. « Je suis descendu du ciel pour faire, non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. » (Jn 6.38) L’autorité de Jésus est bien celle de Dieu le Père, mais comment accorder du crédit à un fils de charpentier ? Il était impensable pour les autorités religieuses que le Fils de Dieu, ait un rang social de cette nature. Les rois ne naissent pas, dans une étable dépourvue de tout nécessaire. Nous voyons ici que la sagesse de Dieu est véritablement folie pour l’homme.

Sachant qu’à leurs yeux, Jean le Baptiste était un véritable prophète, Jésus leur dit : « Je vais vous poser une seule question. Répondez-moi, et je vous dirai par quelle autorité je fais cela. Le baptême de Jean venait-il du ciel ou des hommes ? Répondez-moi. » Aussi bien qu’il ne voulait pas entendre Jésus, ils n’avaient pas écouté les prédications de Jean. Pourtant, ils l’on entendu, mais comment faire sa propre volonté en mettant en pratique la parole de Dieu ? De tout temps les réalités du Royaume, ont dérangé les bien-pensants et les hommes de pouvoir qui ont préféré à Dieu, les fastes et les richesses de ce monde. Jésus n’est pas venu pour priver l’homme de toute cette manne que Dieu à répandue en ce monde, pour son bien-être. Il est venu annoncer aux hommes que le salut existe et qu’il est pour tous. Le libre arbitre il est vrai, nous laisse le choix de nos décisions, et Dieu ne veut pas nous en priver. Mais si notre choix se pose sur Lui, nous verrons ce qui nous est profitable au sein de tout ce qui nous est permis. Ainsi nous pourrons établir avec lui un pouvoir de paix, de joie, d’amour et d’espérance profitable à toute l’humanité.

Seigneur, nous savons que ton autorité est celle du Père, aussi c’est dans la foi, l’espérance et l’amour que nous l’accueillons, pour le salut de tous les hommes.

Amen.