Dans la même rubrique...

Méditation

Christ nous appelle : « Suis-moi. » Il ne fait acception de personne, il aime le pécheur comme il aime l’homme juste. Il aime l’homme infidèle, avec la même intensité que celui qui est fidèle. Il aime celui qui est violent, avec la même force que celui qui est doux. Ce qu’il n’aime pas c’est le péché, qui détruit le pécheur et le rend impur au Royaume. Les Pharisiens et les scribes ne pouvaient comprendre, l’attitude de Jésus. Dieu ne pouvait agir ainsi, la loi ne dit -elle pas œil pour œil, dent pour dent ? « Eh bien moi je vous dis à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. » (Lc 6.27-28) Qui a besoin d’être sauvé ? Celui qui agit avec justice, celui qui est intègre et droit ? Bien sûr que non ! « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

« Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (Mt 9.13) Jésus insiste, persiste et signe, il est venu sauver et non condamné l’humanité. « Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » (Lc 19.10)

Amen.