Dans la même rubrique...

Méditation

« Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui j’ai mis toute ma joie. » Aussi vrai que cette phrase jadis, fut dite en direction de Jésus, aujourd’hui, elle nous est dite pour tous ceux qui accueilleront Jésus en leur cœur, et qui le serviront fidèlement, au milieu de ce monde. Jadis aucun homme, même un juste, ne pouvait recevoir l’Esprit de Dieu, seul Jésus le pouvait à cause de sa propre perfection. « Il ne cherchera pas querelle, il ne criera pas, on n’entendra pas sa voix sur les places publiques. Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement. Les nations mettront en son nom leur espérance. »

L’homme, ne peut recevoir l’Esprit qu’une fois purifié de ses péchés, dans le repentir et la foi en Jésus Christ. Choisis malgré nos faiblesses, c’est par la puissance de son Esprit, que Dieu, nous amène à la perfection, faisant de chacun de nous des témoins véridiques de la bonne nouvelle de l’évangile. Oui ! Par l’Esprit, toutes grâces et toutes possibilités nous est donné, pour accomplir ses œuvres. C’est ainsi qu’il propage sa joie, sa paix, et son amour, à toutes les nations. Et c’est en cela qu’il fait de chacun nous ses enfants bien-aimés. N’oublions pas que « ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. » (Ro 8.8) Livreriez-vous, la vie de votre fils, pour le salut de ceux qui l’ont mis à mort, d’hommes assoiffés de pouvoir, pétris d’orgueils, corruptibles et immoraux ? Dieu notre Père, Lui, l’a fait par amour pour chacun de nous !

Engendré et non créé, Jésus est le serviteur souffrant, l’Agneau sans tâche qui donne sa vie en rançon pour le salut de toute l’humanité. Le Psalmiste nous révèle, que Jésus est celui qui « vois la peine et la souffrance, pour prendre en main leur cause ; C’est à toi que s’abandonne le malheureux, C’est toi qui viens en aide à l’orphelin. » (Ps 10.14) Les clous plantés dans les paumes de ses mains rappellent à chacun de nous combien son amour est grand pour les hommes. En nous choisissant il nous établit, et nous affermis, pour une mission impossible, c’est pourquoi aujourd’hui encore il nous dit : « Ce n’est pas vous, qui m’avez choisi ; mais c’est moi qui vous ai choisis et vous ai établis pour que vous alliez et portiez du fruit et que votre fruit demeure, afin que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. » (Jn 15.16) Par lui l’impossible, devient alors possible.

Rendons grâce à Dieu en ce jour, pour l’amour incommensurable et la confiance, qu’il place en chacun de nous. Accueillons avec joie son appel et glorifions Le, pour avoir fait de nous ses serviteurs.

Amen.