Dans la même rubrique...

Méditation

Nous voyons ici épouvantable figure de l’état de l’homme sous le pouvoir de Satan. Ces deux démoniaques nous montrent aussi, l’homme violent, qui n’est plus maître de lui-même, et qui est devenu dangereux pour ses semblables. Nous voyons aussi ici l’affreux caractère de l’homme tombé par le péché entre les mains de l’Ennemi, un opposant qui a transformé ce monde en un sépulcre, le péché y est entré et, par le péché, la mort ! C’est au milieu de ces êtres et dans cet état de choses, que Jésus est descendu pour apporter la délivrance.

Les démons connaissent Jésus bien mieux que nous et ils craignent son jugement. Mais qui sont ces démons qui connaissent si bien le fils bien-aimé de Dieu ? Ce sont des esprits impurs, ou des anges déchus. Satan fait partie de cette horde maléfique voué au feu de la géhenne, lui, qui dans son grand orgueil voulu s’élever au rang de Dieu. Mais prenons conscience qu’il y a aussi d’autres causes, qui sont en nous des démons : La Jalousie, la convoitise, l’adultère, le meurtre, l’idolâtrie, etc. Mais quel que soit les noms que nous pouvons leurs données, ils ne proviennent que d’une seule source, la désobéissance. La séduction que provoque souvent notre désir de vivre selon notre propre volonté. Elle conduit l’homme à sa destruction, à Séparer l’âme de Dieu, pour la conduire inévitablement vers la mort éternelle.

Les démons le savent, et ils négocient un sursis. Mais comment respirer, quand nos erreurs nous leurrent et nous sépare de l’oxygène dont nous avons besoin, qui est Dieu ? Comment porter la vie, quand notre corps, n’est plus irrigué par la sève qui la fait vivre, la présence de Dieu ? Comment voir la lumière, quand nos yeux sont frappés de cécité ? Seuls les abimes peuvent nous accueillir dans l’attente du jugement à venir. Et c’est ce qui se passa, pour ses démons, ils furent engloutis avec le troupeau de porc dans les abimes.

Frères et sœurs bien-aimés, Jésus nous dit : « Je vous donne pouvoir de marcher sur les serpents, les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. » Rejetons l’esclavage de ce monde et de Satan, par la puissance de Jésus Christ, bisons les chaines qui nous retiennent encore prisonnier de notre chair, pour accueillir en plénitude la présence de Jésus dans notre vie.

Amen.