Dans la même rubrique...

Méditation

Connaissant les criminelles intentions d’Hérode, Dieu avertit les mages de retourner dans leur pays sans passer auprès du roi, Dieu prévient aussi Joseph dans un songe des desseins machiavélique d’Hérode. « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Hérode, qui était entouré de gens ayant connaissances les écritures saintes, semblait ignorer qu’au-dessus de lui il y avait quelqu’un qui « connait les pensées des hommes. » (Ps 94.11) Il savait encore moins, quelle était la gloire qui accompagnait cet dont la vie ne pouvait être ôter par l’homme sans son consentement. N’oublions pas que le Seigneur ne connut la mort qu’après s’être livrer lui-même à ceux qui cherchaient à le faire mourir.

Pour protéger son Fils, Dieu ne va pas accomplir ce jour là un miracle, il ne voulait pas attire l’attention des hommes de cette manière, il aurait fallu pour cela qu’il prive Hérode de sa vie. Si l’homme parfois peut en toute impunité enlevé la vie de son prochain, ou même de son propre fils, Dieu lui ne se résout jamais un perdre un seul des petits que nous sommes. En Dieu il n’y a ni colère, ni désire de vengeance, ni ombre, ni ténèbres. C’est pourquoi il assistera impuissant devant le massacre programmer par Hérode. L’homme ne considérant pas les autres comme membres de sa famille, s’octroie le droit de leur faire du mal, Dieu lui ne peut agir ainsi, car nous sommes tous membres de sa famille, nous sommes tous ses enfants, et il nous aime tous que nous soyons bon ou mauvais. C’est pourquoi Dieu ne commettra jamais un infanticide.

Ainsi s’accomplit la prophétie d’Osée : « J’ai appelé mon fils hors d’Égypte » (Os 11.1) Comme Israël avait été appelé hors d’Égypte autrefois, Jésus devrait l’être lui aussi, Il devenait le vrai Israël ; mais avec cette différence, Lui qui sortait d’Égypte, n’avait pas besoin d’être délivré, comme le peuple d’Israël l’avait été, il venait de lui-même pour délivrer le peuple du pouvoir d’un plus puissant que le Pharaon, Satan. Hérode, voyant que les mages s’étaient joués de lui, laissa exploser sa colère. Mais l’origine et le caractère de cette colère sont faciles à comprendre, Satan savait que la semence de la femme devait lui écraser la tête, aussi pour ne pas subir cette sentence il va empoisonner le cœur d’Hérode et provoqué en lui une folie meurtrière.

Comme Hérode, nous pouvons tous devenirs instruments machiavélique, ou meurtriers. Poussé par Satan nous pouvons nous aussi, vouloir prendre la place de Dieu et penser que tous nous est permis. Prenons garde au levain de l’adversaire, qui cherche à détruire l’enfant de Dieu que nous sommes. Afin d’échapper aux conséquences du péché, et au venin de Satan, attachons-nous au Christ, désirons au plus profond de notre être qu’Il devienne notre seul et unique sauveur, ainsi nous échapperons au péché source de mort, pour vivre dès aujourd’hui dans la gloire de Dieu notre Père.

Amen.